Les risques de la cigarette électronique sur la santé

L’utilisation de l’e-cigarette a fortement augmenté depuis ces dernières années. Se voulant être une alternative pour aider les fumeurs à arrêter le tabac ou simplement comme un substitut, elle présente cependant des risques pour la santé. Zoom sur cette technologie.

 

Les dangers liés à l’utilisation de l’e-cigarette

La cigarette électronique est un mécanisme composé d’un e-liquide qui produit une vapeur comme pour les cigarettes classiques. Ce liquide contient notamment du propylène glycol ou du glycérol, et peut se décliner en différents arômes selon les préférences de l’utilisateur. Ce n’est pas tant l’utilisation de la cigarette électronique qui présente des dangers pour la santé, mais sa composition, notamment la composition du liquide qu’elle contient. En effet, il serait composé de nombreuses substances cancérigènes. Il y a entre autre le formaldéhyde, qui est classé selon les experts cancérigène avéré, c’est-à-dire qu’il est prouvé qu’il peut entraîner des risques de cancer chez l’Homme. Il y a aussi l’acroléine qui est une molécule très irritante, mais dont le risque cancérigène est encore indéterminé. Enfin, il y a l’acétaldéhyde qui est considéré comme cancérigène possible, c’est-à-dire qu’il peut présenter un risque de cancer. Néanmoins, la nature nocive de la cigarette électronique pour la santé n’a pas encore été suffisamment prouvée fautes d’informations et d’études sérieuses ayant abouti à des résultats concrets. De plus, il n’y a pas encore eu de cas recensés concernant des personnes qui auraient pu développer des maladies ou même un cancer à la suite de l’utilisation d’une cigarette électronique.

 

L’avenir de l’e-cigarette

La cigarette electronique, malgré les critiques récurrentes à son égard, possède un bel avenir devant elle. En effet, même si elle contient des substances considérées nocives, leur quantité dans l’e-liquide est nettement inférieure par rapport à leur volume dans une cigarette classique. C’est le cas notamment du formaldéhyde, qui est de 8 à 16 ppm dans une cigarette électronique contre 86 ppm dans une cigarette classique. Il y a donc 5 fois moins de formaldéhyde dans une cigarette électronique. Il en est de même pour l’acétaldéhyde qui est de 2 à 3 ppm dans une cigarette électronique contre 119 ppm dans une cigarette classique. De ce fait, même s’il est établi que ces substances présentent un réel danger pour la santé, l’utilisation d’une cigarette électronique ne sera pas aussi nocive que la cigarette classique, ou du moins l’utilisateur disposera d’une période plus conséquente pour se soigner ou même faire de la prévention. Par ailleurs, la fumée produite par la cigarette électronique est nettement moins dangereuse pour les non fumeurs que la fumée générée par une cigarette conventionnelle. Elle permet donc dans un certain sens de préserver la santé de l’entourage tout en « jouissant » des effets d’une cigarette presque sans dangers.

 

Laisser un commentaire