Sciatique : causes et symptômes

La sciatique est un symptôme et non pas une maladie. Elle peut survenir suite à une mauvaise posture, à une entorse, à un spasme, à la grossesse, à l’obésité, au port de chaussures à talons hauts ou à dormir sur un matelas trop mou. Dans tout ceci, nous remarquons que le sujet atteint est victime d’une mauvaise posture et conduite physique selon sa morphologie individuelle. Dans cet article, nous allons aborder le problème de la sciatique et voir comment nous pourrons apaiser la douleur, et avec quels moyens.

Qu’est-ce que la sciatique ?

La sciatique est une douleur se propageant le long du nerf sciatique, elle peut survenir dans le bas du dos, dans les fesses et à l’arrière des jambes (cuisses et mollets) et jusqu’aux pieds. Ces zones affectées sont les régions traversées par les deux nerfs sciatiques, un nerf dans chaque jambe. Elle est due principalement à différentes formes de pression sur le nerf sciatique, au bas du dos ou dans les fesses. Il se peut aussi qu’elle soit également causée par une inflammation des racines nerveuses appartenant au réseau du nerf sciatique.

Généralement, la sciatique affecte un seul côté du corps, la douleur est ressentie sur tout le trajet du premier nerf responsable : le nerf sciatique.

Les origines de la sciatique

La cause essentielle de la douleur est la pression exercée sur le nerf sciatique et suivant cette pression, certaines sont graves et d’autres assez bénignes. En plus de son apparition suite aux mauvaises postures annoncées plus haut, la cause la plus grave est la pression exercée sur le nerf sciatique ou sur ses racines nerveuses par une hernie d’un disque intervertébral.

Toute personne qui soulève continuellement des articles lourds, ceux qui se contorsionnent souvent ou restent longtemps assis sont les plus à risque d’être victime d’une sciatique. Elle pourra aussi être détectée chez les personnes âgées et diabétiques. Les disques de la colonne vertébrale commencent à s’user et à s’abîmer petit à petit au fur et à mesure qu’une personne vieillit. Ce vieillissement entraîne une sténose ou un rétrécissement du canal médullaire et qui comprime le nerf sciatique, provoquant ainsi la sciatique.

Des fois aussi, une inflammation causée par une forme d’arthrite ou par le pincement du nerf sciatique suscité par une tumeur dans la région lombaire pourra causer la sciatique.

Les symptômes les plus courants

Le premier symptôme d’une sciatique est caractérisé par une douleur qui se répand dans les fesses, le long de la cuisse et de la jambe. Quelques fois, elle s’arrête au niveau du genou, mais peut aussi atteindre le pied.

La douleur est variable selon la gravité de sa cause, fulgurante, créant une sensation de brûlure, aigüe, lancinante, et ce, d’une manière constante ou occasionnelle. Comme c’est un des deux nerfs qui sera atteint, la sciatique ne se manifeste que d’un seul côté du corps, celui où le nerf est touché.

Pour soulager sciatique, les médecins prescrivent la prise de relaxants musculaires, des analgésiques ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour apaiser la douleur et l’inflammation. Ils pourront aussi vous conseiller des exercices musculaires modérés destinés à rétablir une bonne posture.

Laisser un commentaire