Taxi conventionné : Remboursement tiers payant

La couverture médicale s’étend aujourd’hui au déplacement et au transport grâce à au taxi conventionné CPAM. Il est en effet possible de se rendre à des examens médicaux ou à l’hôpital tout en état pris en charge grâce à un taxi conventionné CPAM.

Comment recourir à un taxi conventionné CPAM

C’est pour faciliter le déplacement des personnes qui, pour cause de leur santé ne peuvent pas conduire que les taxis conventionnés ont été conçus. Faisant par des VSL, un taxi conventionné CPAM est agréé et certifié par la caisse primaire de l’assurance maladie. Leurs passagers peuvent donc bénéficier d’une prise en charge sur leur frais de transport en cas de déplacement médical. Pour bénéficier d’un remboursement, il faut que le client dispose d’une prescription médicale. La réservation d’un VSL du type taxi conventionné se fait auprès d’une compagnie de taxi classique. Il faut préciser lors de la réservation que c’est d’un taxi conventionné qu’on a besoin. Avant de faire à un VSL et d’embarquer, il faut s’assurer d’avoir en sa possession une carte vitale et une attestation de droit à la sécurité sociale de moins d’un an. Cela permet d’éviter d’avancer les frais de transport. Il est aussi nécessaire d’avoir une ordonnance médicale précisant le trajet et le mode de transport recommandé. Il faut également s’assurer que le taxi dispose bien d’un tiers payant pour éviter d’attendre le remboursement de ses frais de transport.

Le remboursement des frais de transport

Les modalités de remboursement d’un taxi conventionné CPAM sont généralement les mêmes que celles de tout autre remboursement médical. Le premier critère exigé est d’être éligible à l’assurance maladie. Il faut également que le déplacement soit prescrit par un médecin. Pour ce faire, la présentation d’une ordonnance médicale est requise. La date et la durée du transport, mais aussi les trajets et le mode de transport recommandé doivent être mentionnés dans l’ordonnance. Pour être valable, le recours à un VSL doit donc être prescrit par un médecin. Le taux de remboursement est généralement à la hauteur de 65% du tarif conventionné. Il existe toutefois des exceptions selon le statut de l’assuré. Ceux qui bénéficient d’une couverture maladie universelle sont généralement dispensés de l’avance des frais de transport. Par contre, les autres assurés doivent avancer leur frais s’ils n’ont pas à leur disposition les documents requis. Quoiqu’il en soit, recourir à un taxi conventionné CPAM peut être très avantageux.

 

 

 

 

Laisser un commentaire