Vaincre sa phobie grâce à l’hypnose

L’hypnose est un phénomène qui fait partie de notre quotidien, contrairement aux apparences. Par exemple, lorsque vous faites des actions quotidiennes sans même parfois en prendre conscience à certains moments. Le cerveau est tellement conditionné à les faire que vous n’avez même pas à réfléchir ou à vous concentrer pour effectuer certaines tâches comme ce qui se passe quand vous conduisez tout en aillant l’esprit focalisé sur vos courses ou votre emploi du temps. Il s’agit là d’un phénomène hypnotique.

L’hypnose : un procédé de plus en plus utilisé

L’hypnose est une technique pouvant modifier le subconscient d’un individu. Une personne hypnotisée se verra changer la perception du monde qui l’entoure ou de l’image qu’l se fait d’une situation donnée. Cela est possible, car l’hypnose agit sur la conscience et permet de détourner le centre d’attention de notre esprit sans que nous en ayant conscience. De ce fait, l’hypnose permet alors de changer le comportement d’un individu. L’exemple le plus flagrant est l’utilisation de l’hypnose pour soigner des personnes souffrant de phobie. Cela est possible, car l’hypnose agit sur la conscience et permet de détourner le centre d’attention de notre esprit sans que nous en ayant conscience. Le traitement par hypnose a été créé par le psychiatre Milton Erickson, d’où l’appellation de cette technique « hypnose éricksonienne » lorsqu’elle est utilisée à des fins thérapeutiques. L’hypnose a notamment servi à guérir des patients souffrant de daltonisme et de dyslexie.

La séance d’hypnose

Une séance d’hypnose, lorsqu’elle est utilisée à des fins thérapeutiques, se déroule individuellement : l’hypnothérapeute et son patient. La séance d’hypnose se déroule généralement comme suit. Le patient est allongé sur un fauteuil et fait face à l’hypnotiseur. Ce dernier parle alors à son patient en utilisant un langage hypnotique. La première étape d’une séance d’hypnose consiste à relâcher sa tension musculaire, cela afin de permettre une prise de conscience de son corps. L’hypnothérapeute demande ensuite à son patient de libérer son esprit, par exemple en se concentrant sur un souvenir. Il propose ensuite à son patient de s’imaginer dans les situations qu’il décrit par l’intermédiaire d’un petit récit lié à ce souvenir pour le mettre en condition, c’est la phase thérapeutique. Vient enfin la phase de suggestion. Durant cette étape l’hypnotiseur fait expérimenter à son patient de nouvelles compétences face à la situation à l’origine de ses peurs ou concernant l’objet de son addiction. La participation active du patient est requise pour le succès du traitement par hypnose. L’hypnothérapeute joue le rôle de guide. En effet, seul le patient a les ressources nécessaires pour permettre une transformation intérieure pour court-circuiter le processus mental à l’origine de sa phobie ou de son addiction.

Laisser un commentaire