Le maquillage permanent : à adopter ou pas ?

maquillage permanent 2Les femmes rêvent toutes d’avoir un maquillage impeccable toute la journée sans faire de retouche ! Eh bien, c’est désormais possible : plus encore, préparez-vous à être belle indéfiniment car c’est ce que propose le maquillage permanent. Retrouvez donc dans cet article tout ce qui concerne cette nouvelle tendance.

Le maquillage permanent : une bonne idée ?

La formation maquillage permanent peut être livrée à une esthéticienne ou à un tatoueur. Tout dépend de votre choix mais chacun peut vous fournir de très bon résultat. Le maquillage permanent est un style de tatouage qui consiste à colorer certaines parties du visage : que ce soit les sourcils, les lèvres ou les paupières. Il existe des règlementations qui régissent ce domaine comme pour les tatouages classiques.

Cependant, il faut noter que l’injection se fait sur les parties assez sensibles du visage avec un colorant bien précis. Certes, on ressent les mêmes douleurs que pour les tatouages mais la plupart des personnes qui l’on pratiqué maintiennent leur position que le tatouage permanent est intéressant. La correction ou l’effacement de ce genre de tatouage n’est pas assuré, même avec les nouvelles techniques de laser.

Après l’intervention, il est impératif de bien nettoyer la zone qui a été traitée avec un produit antiseptique adapté pour le visage. Pour les plus sensibles, il peut y avoir des démangeaisons sur les parties concernées. Le mieux c’est d’aller voir un dermatologue et il ne faut surtout pas se gratter.

Une pratique non sans risque

Pratiquement, le maquillage permet de se faire un eye liner, des ombres à paupières, le rouge à lèvres, les grains de beauté et même les taches de rousseurs. Pour le faire, il vous suffit de choisir la couleur que vous aimez. Si vous avez des appréhensions, vous pouvez faire des essais avec votre prestataire. Ce type de maquillage permet même à certaines personnes de faire plus que l’esthétique : à l’exemple de ceux qui on fait de la chimiothérapie et qui ont perdu des sourcils.

Cependant, il faut noter qu’au cours du temps, la couleur s’estompe. La qualité initiale de la pigmentation choisie en est une raison. De ce fait il faut se tourner toujours vers des professionnels du milieu. Le second risque peut être l’allergie à la pigmentation, bien que ce soit un cas assez rare, ça existe. Actuellement, on voit la prolifération de nouveaux pigments minéraux qui sont moins liquides et donc beaucoup plus concentrés en couleur. La tenue sur la peau est beaucoup mieux. Cependant, la cicatrisation dépend de chacun.

Un suivi peut être offert dans certains salons spécialisés. Un mois après l’opération, vous pouvez retourner vers votre professionnel pour qu’il vérifie sa qualité et il pourra également emmener des retouches si c’est nécessaire. Le maquillage permanent dépend beaucoup du mode de vie de chacun et de la pigmentation.

Laisser un commentaire