La cigarette électronique est-elle efficace ?

Jusqu’à maintenant, il n’a pas encore été prouvé concrètement que les cigarettes électroniques constituent vraiment une méthode anti-tabagisme ou une véritable aide au sevrage.

En effet, selon l’OMS, aucune donnée scientifique n’a été communiquée pour justifier l’efficacité ainsi que la sécurité de ce genre de cigarettes. Cependant, ce qui est sûr et certain c’est que les cigarettes électroniques sont moins dangereuses que le tabac. C’est d’ailleurs pour démontrer cela qu’est l’objet de cette étude.

Les principales différences entre les e-cigarettes et le tabac

Les seuls points communs qui existent entre les cigarettes électroniques et les cigarettes classiques sont leur nom et la geste utilisée par les consommateurs pour les inhaler. Sinon, tout le reste est différent puisque les cigarettes ne contiennent pas de tabac.

De plus, elles ne présentent pas de combustion et ne génèrent pas de fumée. Leur système de fonctionnement est simple, car il s’agit d’un dispositif électronique qui réchauffe un liquide aromatisé pour produire de la vapeur. C’est cette dernière qui va donc êtreinhalée par les utilisateurs et ce qui est rassurant c’est qu’elle ne cause pas d’effets irritants ou toxiques.

L’autre avantage de la e-cigarette aussi est le fait qu’elle ne dégage ni de substances cancérigènes, ni de substances entraînant des maladies cardiovasculaires, comme le benzène, le chrome, l’arsenic ou le monoxyde de carbone. Des substances dangereuses qui doivent inciter les gens à arrêter de fumer du tabac, pour ce faire, le média « arreter fumer aide » est là pour vous aider.

Que contient une cigarette électronique ?

Pour insister un peu plus sur les éléments qui composent les cigarettes électroniques, il convient de noter que chacune d’elles est normalement composée : d’une batterie, d’un réservoir, d’un drip tip, d’une résistance et d’un liquide aromatisé.

Ce liquide qui est aussi appelé e-liquide contient du propylène glycol ou du PG, du glycérine végétale ou GV, d’arômes alimentaires et d’eau. Puis, les fumeurssont libres d’y ajouter ou non de la nicotine. Ce qui témoigne donc le fait que les cigarettes électroniques ne renferment ni de médicament anti-tabagique ni de tabac.

Pour terminer, il est tout à fait possible de personnaliser un e-liquide, grâce à l’existence d’un large choix d’arômes et d’additifs sur le marché. Sans parler du fait que les vapoteurspeuvent également utiliser certains accessoires pour les aider à manipuler et à conserver efficacement les liquides de recharge.

Laisser un commentaire