Le cyanure dans l’amande d’abricot, un danger ?

La présence du cyanure dans l’amande d’abricot est aujourd’hui une polémique entre les nombreux scientifiques. Voilà pourquoi il est important de parler de ce sujet et de tirer au clair si cette présence est dangereuse pour l’être humain. Dans les quelques lignes suivantes, découvrons les conséquences exactes des cyanures dans le noyau d’abricot.

Tout savoir sur le cyanure

Pour commencer, il faut déjà savoir ce qu’est un cyanure. Le cyanure fait partie des poisons extrêmement toxiques. En s’associant avec d’autres éléments, le cyanure se met en réaction et peut provoquer le blocage de la respiration cellulaire. La personne ne sera alors plus capable de respirer et trouver la mort. Sachons qu’une dose de 200mg versés dans la nourriture suffit largement pour tuer quelqu’un en moins d’une minute. Donc, si la question est de savoir si le cyanure est dangereux. On peut vous répondre que oui, un vrai danger même pour la société ! Ce dernier est souvent présent dans certains fruits. Il en est ainsi des pêches, prunes, cerises, et l’abricot, etc. En effet, dans les noyaux de ces fruits, l’abricot par exemple, une fois cassés, on obtient une amande. Et l’on a remarqué après diverses recherches que dans cette amande d’abricot, il y a du cyanure à petite dose.

La présence de cyanure dans l’amande d’abricot

Une amande d’abricot est une vitamine B17. Et dans cette vitamine, des éléments sont verrouillés ensemble : cyanure d’hydrogène, une unité de benzaldéhyde, et deux unités de glucose. Pour que le cyanure provoque des effets, il faut le déverrouiller. Seul l’enzyme appelé bêta-glucosidase peut effectuer ce déverrouillage. C’est maintenant que ça commence vraiment à être intéressant. En effet, en ce qui concerne la dangerosité du cyanure présente dans le noyau de l’abricot, elle dépend surtout de la personne qui va en consommer. D’un côté, on peut dire qu’il ne représente aucun danger si la personne qui la consomme est une personne ayant des cellules saines. Avec le rhodanèse, une enzyme présente dans les tissus sains, il dégrade le poison. De l’autre côté, pour une personne atteinte du cancer, l’enzyme appelée bêta-glucosidase est présente en grande dose dans les cellules cancéreuses. De ce fait, comme le bêta-glucosidase qui va déverrouiller le cyanure mélangé avec le benzaldéhyde est un vrai poison, les cellules cancéreuses sont désintégrées.

La bonne consommation de l’amande d’abricot

Bien que la consommation d’une amande d’abricotne présente pas grand danger, il faut tout de même prendre certaines précautions. Dans un premier temps, malgré les bienfaits que le noyau d’abricot peut vous offrir, il n’est pas conseillé d’en consommer autant. En effet, de nombreuses personnes recommandent à d’autres de manger 10 à 60 amandes d’abricot par jour alors que la dose normale pour éviter les intoxications au cyanure est de 3 amandes par jour maximum pour les adultes et une et demi pour les enfants.Par ailleurs, l’antidote contre le cyanure est à portée de main : le nitrite d’amyle,  le nitrite de sodium, le thiosulfate de sodium.

Laisser un commentaire