• Consulter un psychologue : Il n’y a pas de mauvaise raison

    Nous vous proposons de briser quelque peu certaines idées reçues concernant des « mauvaises raisons » de consulter un psychologue. Il n’y a pas de mauvaises raisons de consulter un psychologue, consulter un psychologue est un engagement parfois difficile à assumer mais qui se révèle par des effets positifs pour le patient.

    Certaines personnes vous ont peut-être déconseillé de consulter un psychologue, tandis que d’autres vous ont au contraire conseillé de le faire et vous ne savez pas trop quoi faire ? Vous hésitez vous-même à consulter un psychologue car vous ne vous sentez pas suffisamment « mal » pour justifier une consultation ?

    Ces réflexions, bien que parfois légitimes, reposent toutefois sur des idées reçues qu’il est bon de repréciser.

    Vous connaissez les origines de vos souffrances ?

    Il est en fait très difficile de se connaître soi-même au point de connaître de soi l’origine de tous ses maux. Un psy n’est pas non plus quelqu’un de parfait qui sait tout de vous, de vos maux, et qui saura vous trouver une solution miracle. Un psy est simplement quelqu’un formé à écouter et à proposer des solutions, ou en tout cas des réponses, à des questionnements liés au mal-être que vous ressentez et aux maux dont vous souffrez.

    Un psy est quelqu’un qui est là pour aider une personne qui souffre à connaître les causes de ses souffrances dans le but d’en trouver des réponses pour aller mieux. Un psy est une aide qui permet à une personne de mieux comprendre ses maux et souffrances.

    Vous n’allez pas suffisamment mal ?

    Il n’y a pas besoin de toucher le fond pour consulter un psy ; c’est même mieux de consulter avant d’en arriver à ce stade. C’est en fait un pari très risqué dont les répercussions peuvent être dramatiques que de penser ne pas être suffisamment mal pour justifier le fait de se faire aider. Rien ne vous dit en effet que votre situation ne va pas s’aggraver au point que vous finirez par toucher le fond et rencontrerez alors des difficultés à vous en remettre dont vous auriez très largement pu vous en passer en consultant bien plus tôt.

    Il n’y a pas besoin d’être atteint d’une pathologie handicapante socialement parlant comme une forte dépression pour consulter un psy. Si cela peut vous empêcher de faire un burnout il faut le faire. Certains professionnels comme cette psychologue à Paris 8èmeaffirment qu’il leur arrive de voir des patients consulter pour discuter parce qu’ils ont des doutes sur leur bien-être mental et souffrent d’une situation de vie difficile mais temporaire.

    Vous avez peur de ressasser le passé ?

    Cet argument que vous pouvez ressentir est en fait paradoxal quand on y réfléchit bien car ne pas consulter par peur de ressasser le passé mais souffrir d’un passé qui vous pèse et le ressasser chaque jour sans avoir la force de le surmonter. Si votre passé est dur et vous pèse il vaut mieux en parler le plus tôt possible et ne pas retarder l’échéance qui finira un jour ou l’autre par arriver.

    Il est possible que les séances soient douloureuses mais ne vaut-il pas mieux travailler sur soi pour se libérer d’un fardeau que le porter toute sa vie ? Comme mentionné dans le premier paragraphe, un psy est là pour écouter et proposer des solutions. Il peut être tentant de vouloir tout régler soi-même mais cela est aussi plus risqué.

    Vous pensez souffrir d’un mal bien trop grand ?

    Il est possible que vous ressentiez le sentiment d’aller tellement mal qu’aucun psy ou thérapie ne pourraient vous guérir. Mais si vous pensez cela, ne préféreriez-vous pas consulter pour en avoir le cœur net ? Vous n’aurez la certitude de ce que vous avancez que si vous tentez l’expérience. Si vous allez suffisamment mal pour que cela nuise à votre bien-être intellectuel, mental ou social il vaut mieux consulter.

    Le conseil général que nous pouvons finalement vous donner, en plus de ne plus hésiter à consulter selon les paragraphes précédents, est de consulter un psy spécialiste du mal que vous ressentez. Si vous avez hésité à consulter c’est que vous n’osez pas le faire mais dans le même temps vous devez au moins avoir une idée de ce dont vous souffrez. Préférez de fait un spécialistespécialiste des thérapies comportementales et cognitives. Et rappelez-vous : il n’y a pas de mauvaise raison de consulter.

  • Comment faire pour économiser sur ses vacances ?

    Comment faire pour économiser sur ses vacances ? Cette question beaucoup de famille mais aussi de voyageurs solitaires se la posent. Alors, pour économiser sur votre budget vacances, voici quelques conseils simples que vous pourrez certainement adopter.

    Définir un budget

    La première étape consiste à établir un budget. Répertoriez toutes vos dépenes sur une feuille classeur en y mentionnant les postes comme l’hébergement, le divertissement, la nourriture, le transport et bien d’autres encore tout en indiquant leur prix. Faites une check-list des postes sur lesquels vous pourrez effectuer des économies, et cela afin de profiter au mieux de vos vacances en fonction de la durée de votre choix.

    Ouvrir un compte épargne

    Créer un compte bancaire séparé pour vos vacances est un excellent moyen de garder un œil sur votre budget vacances. Même s’il s’agit d’un petit montant chaque semaine, vous aurez cumulé au fil du temps un bon montant pour vos vacances. Vous serez moins tenter de toucher à cette somme pour pouvoir profiter pleinement de vos voyages.

    Faire des recherches à l’avance

    Il existe de nombreux moyens d’économiser de l’argent sur vos frais de déplacement réels. Surveillez les vols ou les soldes, les réductions d’hôtels et les offres de voyages pour étudiants. Les sites Web à prix réduits comme Groupon proposent souvent des forfaits de voyage abordables. Si vous partez à l’étranger, surveillez les taux de change.

    Réserver au bon moment

    Pour économiser davantage sur votre site, pensez à effectuer votre réservation au bon moment. Vous pourrez vous abonner à la newsletter de vos sites préférés, surtout si vous souhaitez connaître les bons plans du moment. Cela vous permettra de mettre la main sur des offres exceptionnelles en matière de séjour, hébergement, vols et bien d’autres encore. Alors, si vous avez prévu d’organiser vos vacances quelques moins à l’avancer, rester aux aguets sur les bons plans vous aidera à économiser davantage.

    Il n’est pas rare que pour dénicher un séjour pas cher, suivre des blogueurs qui traitent des sujets en rapport avec les vacances pas chères est certainement une très bonne idée. Comme la plupart de ces blogueurs sont en partenariat avec des agences de voyage mais aussi des compagnies aériennes, trouver des offres intéressantes vous sera beaucoup plus simple avec eux. Qui plus est, ils sont des adeptes de bons plans en fonction de la destination de votre choix. Alors, n’attendez plus pour adopter ces quelques conseils si vous souhaitez passer des vacances pas chères en famille, en amoreux ou entre amis.

  • Chute des greffons après une greffe de cheveux : Est-ce possible ?

    De très nombreuses personnes ont actuellement recours aux implants capillaires pour se débarrasser définitivement des problèmes de chute de cheveux. C’est une pratique courante, bien qu’encore peu de personnes la connaissent réellement. Quoi qu’il en soit, s’il y a bien une chose qui inquiète ceux qui sont passés par cette étape et ceux qui vont y passer, c’est la chute des greffons. Est-ce possible ? Quelles en sont les causes éventuelles ? Comment l’éviter ? Voici les réponses à ces questions essentielles.

    La chute des greffons après une greffe capillaire est-elle possible ?

    Si l’on procède à un implant capillaire, c’est surtout pour se donner une chance se débarrasser définitivement des chutes de cheveux. Malheureusement, il arrive qu’après une telle opération, on remarque encore des chutes de cheveux et c’est normal. En vérité, ici, ce ne sont pas les greffons qui tombent, mais les vieux cheveux.

    Pour ce qui est de la repousse des greffons, ils se développent plutôt bien surtout si on suit à la lettre les recommandations du médecin après l’opération. Quoi qu’il en soit, la panique face à ces pertes capillaires est tout à fait logique et légitime et d’ailleurs, il est bon de noter que cette chute de cheveux arrive à peu près vers la deuxième semaine après l’opération de greffe de cheveux.

    En somme, il y a bien une perte de cheveux après une greffe capillaire, mais il ne s’agit en aucun cas des greffons, uniquement des cheveux qui ont des racines fragiles.

    Comment éviter la chute des greffons ?

    Si vous avez peur que vos nouveaux greffons tombent après l’opération, vous devez à tout prix éviter de les toucher durant les 5 jours qui suivent l’opération. Faites attention également à ne pas faire de gestes brusques avec votre tête et évitez autant que possible de vous pencher la tête en avant trop longtemps.

    Vous serez en mesure de reprendre le sport 7 jours après l’opération et pas avant et si vous voulez vous rendre chez le coiffeur, vous devrez attendre au moins 2 semaines après l’opération. Enfin, évitez le sauna et le hammam pendant au moins un mois et portez toujours un chapeau si vous devez vous exposer au soleil.

    Si vous respectez ces indications simples, vous n’aurez pas à craindre la chute de vos greffons.

    Comment évoluent les greffons ?

    Si vous choisissez la bonne clinique pour effectuer votre greffe de cheveux, vous n’aurez pas à craindre les échecs. Ainsi, normalement, une semaine après l’opération, vous remarquerez des petits caillots de sang sur les zones implantées et il est même possible que vous ressentiez quelques démangeaisons.

    Vous remarquerez une chute de cheveux, mais rassurez-vous, ce sont des cheveux fragiles bientôt remplacés et cela arrivera du cours du premier mois. Vos cheveux commenceront à pousser dès le 3e mois après l’opération puis vous remarquerez au bout du 5e mois la robustesse de la nouvelle repousse.

    Un an après l’opération, vous pouvez être tranquille puisque les résultats seront définitifs et à partir de là, vous devrez prendre soin de votre belle chevelure.

  • Réduction mammaire : ce que vous devrez savoir

    Les chirurgies esthétiques se déclinent sous plusieurs types. Dans tous les cas, l’objectif, c’est d’améliorer une zone de notre corps pour que l’on se sente parfaitement à l’aise et surtout… belle.

    En parlant de beauté, les seins sont l’un des incontournables à ne pas prendre à la légère. Fort heureusement, quels que soient vos besoins, vous pouvez avoir la poitrine dont vous avez toujours rêvé.

    Cependant, l’augmentation mammaire est la plus connue. Mais savez-vous que vous pouvez également réduire le volume de vos seins pour que ces derniers soient appropriés à votre corps ? Eh oui ! C’est la réduction mammaire. Plus de détails ? Découvrez tout dans cet article.

    Les avantages de la réduction mammaire

    Quand on pense à la femme parfaite, on imagine une femme plutôt mince, avec une longue chevelure et une poitrine généreuse. En effet, on pense souvent qu’avoir de gros seins est synonyme de beauté et d’élégance, mais en réalité, ce n’est pas vraiment le cas.

    Avant toute chose, rappelons qu’une poitrine est considérée trop volumineuse, quand elle n’est pas appropriée au reste du corps de la femme.

    À première vue, cela crée un effet « waouh ». Mais n’oublions pas qu’une poitrine trop importante peut entraîner des maux de dos ou des problèmes de posture. En outre, au fil du temps, les bretelles du soutien-gorge peuvent créer un espace entre le cou et les épaules. Sans parler du fait qu’avec sa grosse poitrine, la femme peut se sentir mal à l’aise et connait une baisse d’estime de soi, surtout à la plage, étant donné que ses seins tombent sur son torse.

    Dans tous les cas, la réduction mammaire s’avère être la bonne option. Non seulement elle vous permet d’avoir une bonne apparence, mais elle peut aussi éviter les risques des problèmes de santé liés au surpoids de la poitrine.

    C’est également une merveilleuse idée dans le cas où vous souhaiterez retrouver votre belle posture de jeune femme, après la période de grossesse et de l’allaitement.

    Le déroulement de l’opération

    Envie de vous lancer dans la réduction mammaire ? De ce fait, choisissez votre spécialiste et fixez un rendez-vous pour une consultation préopératoire. Cela est en fait dans le but de connaitre vos besoins et vos attentes. C’est aussi l’occasion pour lui d’examiner soigneusement le type de votre peau et vos seins. Ce n’est qu’après cet examen que le chirurgien vous donne rendez-vous pour l’opération.

    En principe, l’opération dure environ 4 heures et s’effectue sous anesthésie générale. Une fois l’opération terminée, vous avez droit à quelques jours de convalescences. Après quelques jours, vous allez petit à petit constater le changement de vos seins.

    Mais vers qui se tourner ?

    Aujourd’hui, de nombreux professionnels proposent ce type de chirurgie. Mais les chirurgiens en Tunisie sont les plus réputés (comme ceux qui collaborent avec Med Tunisie ). Surement en raison de son savoir-faire et de ses compétences irréprochables. De plus, le prix est plutôt abordable par rapport aux opérations dans les autres pays. Sans parler du cadre du lieu où se déroule l’opération.

  • Les bonnes méthodes pour rester en bonne santé

    Il faut de la motivation pour rester en bonne santé. Certaines personnes pensent que la santé, ça va et ça vient. Ce n’est pas le cas. Garder la forme demande une vie saine surtout au niveau de l’alimentation. Savoir apprécier de la bonne nourriture est très bénéfique pour le corps.Le sport est également un point important pour renforcer la défense immunitaire. À tout moment, tout le monde peut tomber malade si les fonctions immunitaires ne se trouvent pas dans les bonnes conditions. La meilleure façon de respecter l’équilibre alimentaire est de consommer des aliments sains comme les fruits, les légumes, etc. L’eau est aussi indispensable pour rester en bonne santé.

    Comment avoir une immunité parfaite ?

    Les études ont montré que la défense immunitaire peut être modérée. On pense souvent qu’il faut des interventions spécifiques pour avoir un bon système immunitaire. Pour mieux combattre les divers types d’infections, il suffit de suivre un régime particulier. Parfois, le sentiment d’être fatigué en permanence est un signe de la déficience immunitaire. Se nourrir d’aliments riches en magnésium peut déjà fonctionner pour maintenir l’équilibre et gagner en énergie. Le manque de sommeil peut également affecter le système immunitaire. En effet, plusieurs facteurs entre en jeu si l’on veut rester en pleine forme, n’empêche qu’il existe un moyen naturel consacré uniquement à l’immunité. Il s’agit d’un complément alimentaire appelé Moduplex, qui fait vraiment des miracles. Vous pouvez voir sur internet le mode de fonctionnement de l’immunité ainsi que les effets de cet apport nutritionnel sur l’organisme. Voir cette page peut vous apporter des réponses dans le maintien de la forme sans recourir à d’autres interventions.

    Un complément alimentaire très efficace pour le système immunitaire

    Contrairement aux médicaments, un complément alimentaire agit en tant que précurseur. Le manque nutritionnel de l’organisme ne sera pas compensé directement. Il agit de façon à redonner de la rigueur à l’organe visé. La santé se perd facilement lorsque la défense immunitaire est en chute c’est-à-dire un nombre insuffisant d’anticorps. La meilleure façon de combattre les agents pathogènes est de permettre à cet organe d’assurer sa fonction. Tel est le rôle d’un complément alimentaire. Il apporte les nutriments nécessaires pour réveiller l’immunité en cas de paresse. Il peut également servir de modérateur lorsque le système immunitaire est en hyperactivité. En gros, les compléments alimentaires agissent en fonction des réactions de l’organisme face à un agent pathogène. Et avec une bonne immunité, on peut rester en bonne santé.

  • Comment le thé vert peut améliorer votre performance sportive ?

    Le thé vert a longtemps fait l’objet de recherches pour ses propriétés bénéfiques pour la santé, mais que peut-il faire pour les athlètes ? Andrew Hamilton examine les dernières découvertes, dont certaines suscitent un réel engouement dans la communauté scientifique du sport… Originaire de Chine, il y a environ 2 000 ans, le thé est aujourd’hui la boisson la plus consommée au monde après l’eau. Étant donné sa consommation répandue, il n’est pas surprenant que le thé ait été étudié pour ses propriétés potentiellement bienfaisantes. Les premières spéculations reposaient en grande partie sur des rapports purement anecdotiques, mais des recherches récentes indiquent que le thé (et en particulier le thé vert) semble réellement avoir des effets bénéfiques sur la santé, entre autres.

    Pourquoi les médecins vous conseillent de prendre du thé vert ?

    Depuis les temps les plus anciens, le thé vert a été considéré comme une boisson ayurvédique populaire pour ses multiples vertus médicinales. La science moderne a prouvé que la consommation de thé vert peut guérir de nombreux risques pour la santé, tels que maux de tête, courbatures, indigestion, obésité, douleurs, etc. Eh bien, à cet égard, les experts ont estimé que boire du thé vert était bien plus bénéfique que d’autres thés. Cela vient des antioxydants naturels appelés flavonoïdes qui ont de nombreux avantages pour la santé. Le thé vert contient les éléments suivants :

    • Epigallocatechin-3-gallate (EGCG) contenant environ 59% de la quantité totale de catéchine
    • Le rapport actuel d’épigallocatéchine (EGC) est de 19% de thé vert
    • De même, l’épicatéchine-3-gallate (ECG) représente environ 13% de la quantité totale de thé
    • Et Epicatechin (EC) est d’environ 6,4%.

    Tous ces ingrédients naturels mentionnés ci-dessus sont des antioxydants puissants qui vous aident à réduire les dommages causés aux cellules du corps. En dehors de cela, une recherche récente a montré que si vous buvez du thé vert, il aide à développer les niveaux d’antioxydants dans le sang, évitant ainsi les dommages aux cellules et vous gardant en bonne santé et au frais.

    Principaux avantages du thé vert pour les sportifs professionnels

    • Contribue au maintien d’un poids santé – Selon les chercheurs en médecine, le thé vert est très utile pour maintenir votre poids et est donc très utile pour réduire l’obésité car il vous aide à vous sentir en bonne santé. Ils ont en outre révélé que la combinaison de thé vert catéchine et de caféine crée un effet thermogénique qui aide à augmenter la vitesse à laquelle toutes vos calories sont brûlées, tout en améliorant le taux d’oxydation des graisses.
    • Améliore la digestion – La digestion est le facteur le plus important pour un sportif ou une sportive, car elle peut affecter directement son niveau de performance. Si un joueur a une mauvaise digestion, il ne pourra jamais donner sa meilleure performance, ce qui entraînera une perte du match ainsi que son rang dans leur sport respectif, ce qui peut également avoir un impact direct sur leur carrière. Désormais, la consommation quotidienne de thé vert aide l’athlète à surcharger son processus de digestion en stimulant de manière naturelle les niveaux de métabolisme du corps. Même pour les gens normaux, il aide dans le processus de digestion car il contient de puissants anti-oxydants naturels qui aident les cellules à participer plus efficacement au processus de digestion.
    • Aide à la désintoxication efficace du corps – Le thé vert est un diurétique naturel qui aide à éliminer toutes les toxines de notre corps de manière naturelle. Cette élimination des toxines vous procure une sensation de fraîcheur et de santé en renforçant votre niveau d’énergie par une détoxification efficace du corps.
    • Vous vous sentez énergique – Consommer du thé vert vous donne une sensation de fraîcheur car il aide à nettoyer votre corps de l’intérieur et vous permet ainsi de vous sentir toujours frais et énergique, ce qui améliore simplement vos performances au travail.

    Un des problèmes pour déterminer si la consommation de thé vert peut réellement aider à améliorer la combustion des graisses est que la teneur en catéchine du thé vert peut varier considérablement en fonction du lieu de culture du théier, de la façon dont le thé brut est transformé en thé vert et de la façon dont il est cultivé. Par exemple, des études ont montré que le type de thé vert utilisé (par exemple, mélangé, décaféiné, instantané, etc.), la quantité de produit utilisée, la durée d’infusion et la température de l’eau affectaient tous de manière significative la teneur en catéchine de la boisson obtenue. Cela rend très difficile la comparaison entre données comparables dans le cadre d’une étude scientifique bien contrôlée. C’est pourquoi il est conseillé de s’orienter vers le thé vert en vrac pour lequel les feuilles seront de meilleure qualité et donc meilleure pour la santé. La solution optimale pour les sportifs est de s’orienter vers le thé bio grand cru qui en plus d’être vendu en vrac, assure que les feuilles sont entières et que le thé apportera tous ses bienfaits !