Sports et bien-être

On vous l’a dit et vous le lisez souvent dans les journaux et les magazines que le sport participe à votre bien-être. Oui, mais il existe beaucoup de sports. Alors, quel genre de sports pratiquer au juste ?

Le vélo

Le vélo n’est pas seulement un sport, ça peut être aussi un mode de vie écologique. Il peut être pratiqué en groupe ou seul, et à tout âge, en campagne ou en ville. En plein air ou en salle, la pratique du vélo permet de travailler la respiration, l’endurance et le muscle cardiaque. La circulation veineuse des jambes est améliorée et les jambes lourdes sont soulagées. Les muscles et les os sont renforcés. En faisant du vélo, votre moral est apaisé, le stress ainsi que l’anxiété sont réduits. Le vélo permet de réduire les risques des maladies cardiaques.

Il diminue le risque relatif au diabète de type 2. Pour ceux qui veulent perdre du poids, c’est plus efficace et plus rapide que la marche. Il permet en outre de maintenir la forme. Mais si jamais, vous avez des problèmes de genou, de sciatique, d’arthrose, de troubles respiratoires et cardiaques, vous devez consulter l’avis d’un médecin avant de faire du vélo. En tout cas, si vous voulez faire du vélo pour aller au bureau, pensez à utiliser un vélo électrique. Celui-ci est plus rapide et moins fatigant. Il vous permet d’arriver à destination sans suer, à monter les pentes sans difficulté et surtout à faire du sport de manière douce.

La natation, un sport complet

C’est un sport accessible à tous. Si vous le pratiquez à raison de 2 à 3 séances par semaine, vous pouvez en tirer le maximum de bénéfice. C’est un sport qui n’a pas d’impacts sur le dos et sur les articulations. Au contraire, il prévient même ces maladies. Sa pratique peut même apaiser les douleurs de l’arthrose et de l’arthrite. Ce sport renforce également les articulations. La natation est aussi bénéfique aux femmes en ménopause ou préménopause, car elle permet de préserver la santé des os.

Qui plus est, la natation permet de travailler les muscles en douceur. La brasse travaille les pectoraux, les biceps, les mollets et les abdominaux. Quant au crawl, il tonifie les muscles des bras, des jambes, de poitrine, des épaules et des abdos. Pour le dos crawlé, c’est surtout les muscles de dos qu’il renforce. Le papillon quant à lui permet de muscler les abdominaux en profondeur. Outre le travail des muscles, il y a aussi le travail de l’appareil respiratoire. La nage sollicite également les capacités cardiovasculaires.

Elle permet l’amélioration du retour veineux. Les risques de maladies cardiovasculaires sont limités avec ce sport, car les mouvements de contraction et de décontraction effectuées par les muscles permettent une bonne circulation sanguine et limitent la rétention en eau. Par ailleurs, la nage apporte une sensation de relaxation qui diminue le stress, les tensions, les risques de dépression et les excès de colère à cause de la sécrétion d’endomorphines provoquée par la pratique de l’activité. Bref, elle donne de la vigueur aux personnes qui la pratiquent.

Courir, c’est la forme

L’espérance de vie peut être améliorée en faisant du jogging régulièrement. Il renforce le système immunitaire. Avec plus de 500 kcal dépensées par heure à une vitesse moyenne de 10 km/heure, c’est le sport qui consomme le plus de calories. Si vous voulez vous muscler, effectuez de la vitesse, mais si vous voulez brûler de la graisse, misez sur l’endurance (c’est-à-dire courez lentement et longtemps). Le rythme cardiaque qui augmente donne de l’oxygène à l’organisme, améliore la capacité respiratoire et la circulation sanguine. Comme la natation, c’est un sport qui aide à la sécrétion d’endomorphine permettant la diminution du stress et de la tension artérielle.

Laisser un commentaire