Qu’est-ce que la gynécomastie pubertaire ?

La gynécomastie pubertaire est une maladie qui, comme son nom l’indique touche les adolescents lors de la puberté. Elle touche seulement les hommes et cet article va vous aider à en comprendre les causes et les conséquences.

La gynécomastie pubertaire : qu’est ce que c’est ?

La gynécomastie pubertaire est un développement excessif de la glande mammaire chez l’homme adolescent. En effet, tout comme la femme, l’homme possède deux glandes mammaires sous les deux mamelons. Sous l’effet de plusieurs facteurs que nous verrons dans la suite de l’article, ils peuvent donc gagner en volume. Elle peut toucher les deux seins de l’homme (il s’agit alors d’une gynécomastie bilatérale) ou un seul (et il s’agit alors d’une gynécomastie unilatérale). De plus, elle peut toucher les deux seins mais de manière différente : un côté sera alors plus gonflé que l’autre.

Les causes de la gynécomastie pubertaire

La gynécomastie peut avoir de nombreuses causes qui dépendent surtout de la tranche d’âge de la personne concernée. Chez un nouveau né, elle est surtout liée au transfert des hormones de la mère, les estrogènes, au bébé avant la naissance. Le problème disparait en général en quelques semaines. Chez l’adulte, il peut avoir des nombreuses causes différentes, comme l’augmentation des taux d’hormones dans le corps pour une quelconque raison, la présence d’une maladie (diabète, la cirrhose du foie, etc.) ou la consommation de produits en trop grosses quantités (médicaments, alcools, drogues, etc.). Enfin, chez l’adolescent, il s’agit la plupart du temps d’un problème lié à la puberté et aux changements hormonaux qu’elle implique. Dans de plus rare cas, il peut également s’agir d’un cancer des testicules, il est donc important de consulter pour s’en assurer.

La gynécomastie pubertaire et la médecine

La gynécomastie pubertaire est la plupart du temps résorbée en 6 à 12 mois. Il est néanmoins impératif de consulter pour s’assurer que la cause de cette gynécomastie est bien liée à la puberté. Parfois, si le problème est trop anormal, des traitements peuvent être envisagés. Il faut cependant qu’il soit mis en place rapidement (dans les premiers mois après l’apparition des symptômes). En effet, si le traitement permet de remettre en place des taux d’hormones satisfaisants dans le corps, il ne fera plus dégonfler la glande si elle n’est plus sensible comme en début de symptômes.

En général, ce délai est de un an : après, la glande mammaire commence à cicatriser. Si l’impact de la gynécomastie est très important pour l’adolescent, que ce soit physiquement (esthétiquement particulièrement) ou psychologiquement, le médecin peut également proposer une chirurgie esthétique. Elle consiste à retirer la glande mammaire, et la cicatrisation se passe relativement bien dans la plupart des cas, rendant les traces quasiment invisibles au bout d’un certain temps. Ce genre de rendez-vous peut être pris dans de nombreux cabinets et notamment dans des services qui prend en charge la gynécomastie à Paris.

La gynécomastie pubertaire est donc une maladie sans réel danger dans le plupart des cas. Cependant, il est impératif de consulter pour s’en assurer et éventuellement proposer un traitement pour en diminuer les symptômes.

Laisser un commentaire