Prendre de la masse musculaire : nos conseils

Se muscler, c’est devenir une meilleure version de soi-même avec un corps tonique et fortifié. Pour créer la masse musculaire, l’entrainement est important, mais il ne suffit pas. Si vous voulez réussir, adoptez ces bonnes habitudes des pros de la musculation.

Suivre un programme d’entrainement adéquat

Abimer…

Un bon programme de musculation est une activité physique provoquant un phénomène de catabolisme. L’objectif est de créer des microlésions musculaires et de casser les protéines structurelles des muscles en soumettant le corpsà des efforts auxquels il n’était pas préparé. Ainsi, l’organisme va réparer les muscles abimés et il va aussi se renforcer pour s’adapter aux prochains efforts.

… pour mieux construire

Après les premiers entrainements donc, les muscles se raffermissent et remplacent les cellules agressées. Ils augmentent de volume par le grossissement de fibres musculaires existantes (hypertrophie) et par la création de nouvelles cellules (hyperplasie). L’ensemble de ces phénomènes produit la prise de masse (PDM) par anabolisme. Pour y arriver, il faut passer par des exercices avec des charges (développés, élévations, extensions…), des tractions, des tirages, des push-up et des squats. Ensuite, il faut alterner l’entrainement avec la phase de sèche musculaire. 

Respecter une alimentation adaptée

Des aliments pour l’effort

L’effort provoqué par l’entrainement oblige le corps à dépenser plus de calories. Si le sportif est en surpoids, son organisme va commencer par brûler ses réserves de graisse. Mais cela ne suffit pas pour les entrainements intenses. Ici, les apports énergétiques doivent être supérieurs aux dépenses. Il est donc recommandé de prendre une alimentation hypercalorique pendant la phase de prise de masse. Les bodybuilders mangent en quantité (6 fois par jour) et en qualité (aliments riches en énergie et en protéines).

Et des aliments pour la construction musculaire

Et pour que l’épaississement musculaire et l’augmentation de nombre de cellules aient lieu, il faut apporter à l’organisme les nutriments dont il a besoin. La clé de la PDM est donc d’augmenter les apports nutritifs, notamment les apports en protéines. Les aliments protéiques naturels sont les plus conseillés (bœuf, dinde, poulet, poissons, haricots rouges, soja, petits pois, lentilles…). Il ne faut pas non plus oublier les glucides (bananes, patates, riz, avoines et autres céréales), quelques acides gras essentiels et l’eau.

Miser sur des astuces supplémentaires

Les anabolisants naturels

Les professionnels qui se soucient de leur corps et de leur santé optent pour un ingrédient efficace : les compléments alimentaires à base d’anabolisant naturel. Ce sont des produits extraits de plantes bénéfiques qui sont aussi efficaces que les stéroïdes anabolisants, mais qui ne provoquent aucun effet secondaire. Ils aident l’athlète à prendre en masse musculaire importante, à accroitre sa force physique et sa résistance, et à brûler ses graisses.

La récupération

La récupération est une phase importante de la musculation. Il faut favoriser cette récupération afin d’accélérer la réparation des lésions musculaires. L’assimilation rapide des protéines en est la solution. Les compléments alimentaires jouent aussi un très grand rôle dans cette amplification de la récupération. Et puis, il faut jouir d’un bon sommeil.

Laisser un commentaire