Adolescents en difficulté : Comment les aider ?

Il n’est jamais facile de vivre avec un adolescent en difficulté. Mais ce moment où le jeune devient rebelle et compliqué est presque incontournable. Ainsi, parfois les parents ne savent plus très bien que faire et comment réagir pour les aider à traverser cette période de leur vie. Si c’est votre cas, ces quelques lignes qui suivent vous fournissent de précieux conseils.

Communiquer sans brusquer

Dialoguer avec votre enfant reste à ce jour la meilleure manière de l’aider. Mais là encore, vous devez parler avec tact. On commet parfois l’erreur de communiquer avec le jeune de manière inappropriée. On a aussi tendance à faire un long discours moralisateur. Laissez votre enfant parler sans l’enquêter et chercher à savoir tout ce qu’il ressent. L’écouter est plus important que lui donner des conseils. Parfois, il n’a juste besoin que de quelqu’un qui lui prête l’oreille sur les difficultés qu’il traverse.

Par ailleurs, proposez-lui des activités qu’il apprécie. Ne le laissez pas seul. L’isolation peut entrainer de graves conséquences, surtout si votre adolescent a des tendances suicidaires. L’idéal est de sortir ne serait-ce qu’une fois par semaine, et de s’adonner à des activités en nature, en compagnie de ses amis ou de ses camarades de classe.Vous montrez ainsi que vous serez toujours là pour lui et que vous êtes son meilleur allié.

Savoir gérer les conflits

A l’âge de l’adolescence, le jeune veut plus de liberté et veut parfois imposer des règles à ses parents. Quand ses envies s’opposent à vos attentes, et que vous lui refusez certaines choses, un conflit nait entre vous. Pour gérer cela, la première chose à faire est de garder votre calme. Lui crier dessus ne résoudra pas le problème. Au contraire, cela élargira le fossé qui vous sépare. Ne vous énervez pas non plus. Rappelez-lui calmement qu’il ne doit pas franchir les limites que vous avez fixées. Expliquez-lui surtout pour quelles raisons vous avez fixé ces limites en question. Et s’il vous lance des propos blessants, gardez en tête qu’il les a dit dans un accès de colère. Parfois, un adolescent dit des choses qu’il ne pense nécessairement pas.

Quelques qualités à cultiver

Une bonne dose de compréhension est nécessaire. Vous devez savoir que la transition de l’enfance à l’âge adulte est complexe. C’est à ce moment-là que l’on demande ce qu’on va réellement faire de notre vie. Il est normal que l’on soit bouleversé, mélancolique, et qu’on ait tendance à se rebeller, à désobéir ou à piquer des crises d’humeur. Parfois même, on ressent une tristesse tellement profonde et une faible estime de soi.C’est pour cela qu’il a besoin d’un entourage compréhensif.

A part cela, vous ne devez jamais blâmé votre enfant sur son état. S’il broie du noir, essayez de le réconforter. Et surtout, il faut être très patient, tout en gardant en tête que cette période est passagère. Vous-même, vous y êtes passé. Certains parent jugent nécessaire la consultation d’un cabinet psychologue 77, surtout si le mal-être persiste et que la situation s’empire. Ce professionnel est toujours d’une grande utilité pour orienter votre adolescent.

Laisser un commentaire