• Sports et bien-être

    On vous l’a dit et vous le lisez souvent dans les journaux et les magazines que le sport participe à votre bien-être. Oui, mais il existe beaucoup de sports. Alors, quel genre de sports pratiquer au juste ?

    Le vélo

    Le vélo n’est pas seulement un sport, ça peut être aussi un mode de vie écologique. Il peut être pratiqué en groupe ou seul, et à tout âge, en campagne ou en ville. En plein air ou en salle, la pratique du vélo permet de travailler la respiration, l’endurance et le muscle cardiaque. La circulation veineuse des jambes est améliorée et les jambes lourdes sont soulagées. Les muscles et les os sont renforcés. En faisant du vélo, votre moral est apaisé, le stress ainsi que l’anxiété sont réduits. Le vélo permet de réduire les risques des maladies cardiaques.

    Il diminue le risque relatif au diabète de type 2. Pour ceux qui veulent perdre du poids, c’est plus efficace et plus rapide que la marche. Il permet en outre de maintenir la forme. Mais si jamais, vous avez des problèmes de genou, de sciatique, d’arthrose, de troubles respiratoires et cardiaques, vous devez consulter l’avis d’un médecin avant de faire du vélo. En tout cas, si vous voulez faire du vélo pour aller au bureau, pensez à utiliser un vélo électrique. Celui-ci est plus rapide et moins fatigant. Il vous permet d’arriver à destination sans suer, à monter les pentes sans difficulté et surtout à faire du sport de manière douce.

    La natation, un sport complet

    C’est un sport accessible à tous. Si vous le pratiquez à raison de 2 à 3 séances par semaine, vous pouvez en tirer le maximum de bénéfice. C’est un sport qui n’a pas d’impacts sur le dos et sur les articulations. Au contraire, il prévient même ces maladies. Sa pratique peut même apaiser les douleurs de l’arthrose et de l’arthrite. Ce sport renforce également les articulations. La natation est aussi bénéfique aux femmes en ménopause ou préménopause, car elle permet de préserver la santé des os.

    Qui plus est, la natation permet de travailler les muscles en douceur. La brasse travaille les pectoraux, les biceps, les mollets et les abdominaux. Quant au crawl, il tonifie les muscles des bras, des jambes, de poitrine, des épaules et des abdos. Pour le dos crawlé, c’est surtout les muscles de dos qu’il renforce. Le papillon quant à lui permet de muscler les abdominaux en profondeur. Outre le travail des muscles, il y a aussi le travail de l’appareil respiratoire. La nage sollicite également les capacités cardiovasculaires.

    Elle permet l’amélioration du retour veineux. Les risques de maladies cardiovasculaires sont limités avec ce sport, car les mouvements de contraction et de décontraction effectuées par les muscles permettent une bonne circulation sanguine et limitent la rétention en eau. Par ailleurs, la nage apporte une sensation de relaxation qui diminue le stress, les tensions, les risques de dépression et les excès de colère à cause de la sécrétion d’endomorphines provoquée par la pratique de l’activité. Bref, elle donne de la vigueur aux personnes qui la pratiquent.

    Courir, c’est la forme

    L’espérance de vie peut être améliorée en faisant du jogging régulièrement. Il renforce le système immunitaire. Avec plus de 500 kcal dépensées par heure à une vitesse moyenne de 10 km/heure, c’est le sport qui consomme le plus de calories. Si vous voulez vous muscler, effectuez de la vitesse, mais si vous voulez brûler de la graisse, misez sur l’endurance (c’est-à-dire courez lentement et longtemps). Le rythme cardiaque qui augmente donne de l’oxygène à l’organisme, améliore la capacité respiratoire et la circulation sanguine. Comme la natation, c’est un sport qui aide à la sécrétion d’endomorphine permettant la diminution du stress et de la tension artérielle.

  • Les bonnes méthodes pour rester en bonne santé

    Il faut de la motivation pour rester en bonne santé. Certaines personnes pensent que la santé, ça va et ça vient. Ce n’est pas le cas. Garder la forme demande une vie saine surtout au niveau de l’alimentation. Savoir apprécier de la bonne nourriture est très bénéfique pour le corps.Le sport est également un point important pour renforcer la défense immunitaire. À tout moment, tout le monde peut tomber malade si les fonctions immunitaires ne se trouvent pas dans les bonnes conditions. La meilleure façon de respecter l’équilibre alimentaire est de consommer des aliments sains comme les fruits, les légumes, etc. L’eau est aussi indispensable pour rester en bonne santé.

    Comment avoir une immunité parfaite ?

    Les études ont montré que la défense immunitaire peut être modérée. On pense souvent qu’il faut des interventions spécifiques pour avoir un bon système immunitaire. Pour mieux combattre les divers types d’infections, il suffit de suivre un régime particulier. Parfois, le sentiment d’être fatigué en permanence est un signe de la déficience immunitaire. Se nourrir d’aliments riches en magnésium peut déjà fonctionner pour maintenir l’équilibre et gagner en énergie. Le manque de sommeil peut également affecter le système immunitaire. En effet, plusieurs facteurs entre en jeu si l’on veut rester en pleine forme, n’empêche qu’il existe un moyen naturel consacré uniquement à l’immunité. Il s’agit d’un complément alimentaire appelé Moduplex, qui fait vraiment des miracles. Vous pouvez voir sur internet le mode de fonctionnement de l’immunité ainsi que les effets de cet apport nutritionnel sur l’organisme. Voir cette page peut vous apporter des réponses dans le maintien de la forme sans recourir à d’autres interventions.

    Un complément alimentaire très efficace pour le système immunitaire

    Contrairement aux médicaments, un complément alimentaire agit en tant que précurseur. Le manque nutritionnel de l’organisme ne sera pas compensé directement. Il agit de façon à redonner de la rigueur à l’organe visé. La santé se perd facilement lorsque la défense immunitaire est en chute c’est-à-dire un nombre insuffisant d’anticorps. La meilleure façon de combattre les agents pathogènes est de permettre à cet organe d’assurer sa fonction. Tel est le rôle d’un complément alimentaire. Il apporte les nutriments nécessaires pour réveiller l’immunité en cas de paresse. Il peut également servir de modérateur lorsque le système immunitaire est en hyperactivité. En gros, les compléments alimentaires agissent en fonction des réactions de l’organisme face à un agent pathogène. Et avec une bonne immunité, on peut rester en bonne santé.

  • Devriez-vous exercer comme une femme enceinte ?

    Pregnant woman holding ultrasound examination picture in front of her round belly, isolated on white background

    L’éternelle question, s’entraîner ou ne pas faire d’exercice pendant la grossesse ? Depuis des temps immémoriaux, les femmes ont beaucoup travaillé et ont travaillé pendant leur grossesse. Que la formation soit bonne ou pas est une discussion en soi. Cependant, de nombreuses recherches démontrent qu’exercer une activité physique pendant la grossesse n’est pas dangereux, à condition que vous écoutiez toujours votre corps, quel que soit le type d’exercice que vous effectuez.

    Ceux qui appartiennent à l’école légèrement plus traditionnelle sont probablement des opposants à la formation à la grossesse. On croit que le corps doit se reposer plus que jamais pendant la grossesse, que la moindre contrainte peut l’endommager, etc. Ensuite, il y a le deuxième extrême où  les exercices qui mettent l’accent sur le renforcement du plancher pelvien et du dos sont très importants, car ils aident pendant la grossesse, l’accouchement, la récupération et la nouvelle vie maternelle.

    Si vous choisissez d’exercer en tant que femme enceinte, nous vous suggérons de vous entraîner autant que possible avec votre propre poids et des outils tels que des élastiques et des poids plus légers. Il ne faut pas entraîner quoi que ce soit qui vous fait « arrêter de respirer », comme l’exercice isométrique. Les exercices qui mettent l’accent sur le renforcement du plancher pelvien et du dos sont très importants, car ils aident pendant la grossesse, l’accouchement, la récupération et la nouvelle vie maternelle. Il est également important que vous vous entraîniez en fonction de votre situation personnelle. Si vous ne suivez jamais d’entraînement en force, il n’est peut-être pas très intelligent de commencer dès maintenant à lever des déchets, mais de choisir une forme d’entraînement moins lourde, comme la marche, pour continuer.

    Écoutez votre corps. Quand vous êtes enceinte plus que jamais.

    Que pratiquer quand vous êtes enceinte ?

    Tout au long de la grossesse, vous devez penser à trois choses: renforcer le torse, le plancher pelvien et préparer le corps à la naissance et aux premiers mois de la vie de mère.   Les bébés sont plus lourds qu’on ne le pense et la vie quotidienne d’une nouvelle mère devient un peu plus lourde à moins que les muscles ne soient préparés et forts. Par conséquent, votre entraînement à la grossesse doit être basé sur des exercices répétés lorsque vous êtes la nouvelle maman, tels que la fente, les squats et diverses blessures aux racines et pressions.


    Certaines périodes seront plus difficiles à entraîner que d’autres et vous ne devriez pas non plus vous entraîner en tant que femme enceinte. Le premier trimestre est le plus difficile à cet égard. Vous serez probablement fatigué ou nauséeux, ou les deux. Le corps veut alors se reposer et c’est ce que vous devriez faire. Ne vous forcez pas à la gym, mais laissez votre grossesse s’immiscer et votre corps s’y habituer.

    Le deuxième trimestre est optimal pour l’exercice. Ici, la plupart des gens se sentent plus normaux pendant leur grossesse et vous êtes tous les deux très mobiles et capables de vous absorber. Vous avez également assez d’énergie et votre estomac n’est pas trop gros pour vous gêner. C’est pendant cette période que la plupart des gens choisissent de faire de l’exercice pendant leur grossesse.

    Au cours du troisième trimestre, il peut devenir assez lourd. Ensuite, il est particulièrement important de pratiquer la posture et de ne pas exécuter d’exercices sur le ventre. Travaillez encore plus pour renforcer le plancher pelvien, le tronc et préparer le corps pour l’accouchement. Évitez les exercices de saut et autres activités qui sollicitent trop le bassin.

    Que faut-il prendre en compte lors de l’exercice pendant la grossesse ?

    Ne vous entraînez pas lorsque le corps ne le dit pas. Si vous ne vous sentez pas bien, si vous avez le vertige, si vous êtes essoufflé, si vous avez des contractions ou si vous saignez, le corps vous dit : écoutez.


    Tout type d’exercice compte. Tu n’aimes pas être à la gym ? Courez des promenades ou travaillez à la maison. Tout ce que vous faites pendant l’entraînement, calme et intense, vaut mieux que de rester silencieux pendant la grossesse.
    Le centre de gravité central du corps change lorsque vous êtes enceinte. Ne soyez donc pas trop vite. Prenez-le avec soin pour éviter les vertiges.
    Ne soyez pas trop chaud pendant le rythme ou l’exercice dans des environnements chauds et assurez-vous de toujours boire suffisamment d’eau.

    Les médecins, comme gynécologue ennasr, peuvent donc vous conseiller sur les exercices pendant la grossesse.

  • Quels sont les avantages offerts par les Kettlebells ?

    LeKettlebell est accessible et pratique pour tous. De l’athlète d’élite à la recherche d’un avantage, au sédentaire qui souhaite découvrir le fitness pour la première fois, cet équipement est parfait pour s’entraîner et renouer avec le sport. Alors, si vous vous demandez quels sont les bénéfices que vous pourrez en tirer, voici quelques points qui vous éclaireront certainement.

    Combine l’entraînement «cardio» et «muscu »

    Vous avez déjà essayé de courir pour attraper un train alors que vous transportez un colis lourd ou poussez une poussette ?  Les Kettlebells vous permettent de combiner deux activités physiques à la fois, la cardio et la musculation, c’est certainement le principal avantage que cela procure.

    La solution pour les personnes occupées

    Les personnes très occupées veulent en avoir pour leur argent. Les Kettlebells peuvent être la solution pour essayer de presser les entraînements cardio, musculation et flexibilité dans un emploi du temps déjà surchargé.

    En raison de la nature intensive, la durée de l’entraînement doit être courte. Mieux encore, ils sont si petits et portables que la formation peut avoir lieu dans votre chambre à coucher. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à choisir parmi le meilleure kettlebell de 2019.

    Une réduction importante de la masse graisseuse

    Le kettlebell vous permet un entraînement de musculation qui crée une masse musculaire dense, qui brûle les calories et les réserves de graisse tout au long de la journée. Par contre, il favorise le métabolisme au repos. Lorsque vous le combinez aux effets de l’hormone de croissance, il n’y a pas de meilleur moyen de brûler les graisses.

    Une différence par rapport aux haltères

    Contrairement aux haltères, le kettlebell a un poids qui permet de renforcer les muscles stabilisateurs tout en faisant travailler les muscles cibles avec une plus grande amplitude de mouvement.  Les exercices d’isolement tels que ceux effectués avec des haltères et des haltères ne touchent pas autant les muscles stabilisateurs.

  • Quelles chaussures choisir pour éviter le mal de dos ?

    mal de dos

    Avoir un placard rempli de chaussures est le rêve pour bon nombre de personnes, en particulier les femmes. Pourtant, il ne faut pas voir que le côté fantaisiste car le choix des chaussures joue un rôle crucial sur la santé physique de chacun. Pour éviter le mal de dos, voici les éléments à connaitre pour enfin trouver chaussure à son pied.

     

    L’importance des chaussures sur la santé

    Choisir des bonnes chaussures est primordial si on veut ménager son dos. Le poids du corps est répartit sur nos pieds : environ 55 % sur le talon et 45 % sur l’avant. L’équilibre et la posture sont mis en jeu. Le dos est source de nombreux problèmes de santé si on n’y fait pas attention, il faut donc veiller à bien garder son centre de gravité.
    Dans le corps humain, tout est relié : pieds, colonne vertébrale, cou, d’où la nécessité de protéger ses pieds. Avec une paire de chaussures inadéquate, des douleurs lombaires peuvent se faire sentir, ainsi qu’aux genoux, bassin, chevilles et même cou ou mâchoire.
    Aussi, il y a des risques de blessures et désagréments : entorse, durillons, ampoules et gonflement.

     

    Des talons à la bonne hauteur

    Pour la gente féminine, les talons ne doivent ni être trop hauts, ni trop plats. L’idéal est entre 3 et 4 cm. Trop haut comme le talon aiguille, il fera basculer le corps en avant et la posture sera modifiée. Trop plat type ballerine, il ne respecte pas le dénivelé naturel. Souvent, les semelles sont trop fines et n’amortissent pas suffisamment. Les tongs sont à éviter car le pied n’est pas maintenu correctement et la façon de marcher change. Quant aux baskets, il ne faut pas les porter trop souvent et les changer dès qu’elles perdent leur rôle d’amortisseur.

     

    Des conseils pour choisir des chaussures adaptées

    Pour éviter le mal de dos et engendrer d’autres soucis de santé, voici quelques conseils :

    • alterner ses chaussures et utiliser une paire pour chaque fonction. Eviter de les porter plus de 3 jours consécutifs.
    • connaitre la forme de ses pieds. Chaque pied est différent (pied grec, égyptien, large, fort, etc), il faut en tenir compte lors de l’achat. Certaines enseignes comme Chaussmart proposent des modèles variés.
    • essayer les deux chaussures en même temps, il peut y avoir une différence entre les deux. Il est préférable de le faire en fin de journée, lorsque les pieds sont davantage gonflés.
    • mettre des semelles à l’intérieur permet d’amortir les chocs.
    • ne pas échanger les chaussures avec une autre personne car elle prennent la forme du pied.
    • consulter un podologue si nécessaire, il vous conseillera peut-être des chaussures orthopédiques.
    • changer de chaussures dès qu’il y a des signes d’usure.

    Bien choisir ses chaussures est indispensable si on veut préserver son dos et tout le reste du corps. En respectant la bonne hauteur des talons et quelques conseils, les douleurs et petits désagréments diminueront.

  • Équipements running : comment les choisir ?

    Course à pied : conseils pour bien s’équiper pour aller courir ?

    [Read More...]
  • 8 cadeaux homme pour tous ceux qui aiment le fitness

    gourdeOn connaît tous un amateur de sport et de musculation pour qui les cadeaux homme fitness semblent avoir été inventés. Mais de quoi rêvent-ils vraiment ? [Read More…]

  • Comment peut-on reconnaître que l’on souffre de surentraînement ?

    Comment-peut-on-reconnaître-que-lon-souffre-de-surentraînementLe risque de surentraînement est un problème que rencontrent souvent les personnes faisant du sport. Qu’il s’agisse d’athlètes faisant de la musculation pour avoir une taille plus fine, pratiquant de la course à pied, ou encore un sport collectif. Car beaucoup s’entraînent jusqu’au point où leurs performances régressent au lieu de s’améliorer. [Read More…]

  • Du yoga au réveil

     

    yogaTransformez votre routine matinale en incluant au réveil ces 3 postures de yoga. Parfait pour se délier le corps et s’éclairer l’esprit avant le 1er café.

     

    S’étirer dès le réveil est particulièrement bénéfique. Cela permet d’échauffer le corps en douceur, d’éviter l’accumulation de tensions musculaires et de travailler les articulations. Quoi de mieux qu’une routine yoga à mettre en place tous les matins pour se sentir bien. [Read More…]

  • Avoir de jolis abdos, les conseils à suivre

    A l’approche de la rentrée vous souhaitez travailler vos abdos et vous vous demandez quels sont les exercices à adopter pour tonifier, gainer et sculpter vos abdos ? Voici quelques conseils qui vous permettront d’obtenir des abdos en béton rapidement, que vous vous faites coacher ou non.

    Bien se préparer pour vos séances d’abdos

    Pour commencer vos exercice abdominaux, il est important de respecter l’étape préparation. En effet, des exercices dédiés à muscler les abdos ne suffisent pas pour avoir des tablettes de chocolat et un ventre ferme. Pour cela, vous pourrez commencer par choisir les bonnes séances qui vous permettront d’atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé. Ensuite, pensez à adopter des techniques d’intensification qui vous permettront de gainer et d’obtenir une sangle abdominale de qualité. Outre cela, il ne faut pas omettre une bonne nutrition qui vous permettra de gagner en muscles et de perdre en graisse.

    Adopter les bonnes pratiques

    Pour vos séances abdos, pensez d’abord à effectuer un entraînement cardio pour échauffer vos muscles. Vous éviterez ainsi les risques de déchirures et toutes formes d’accidents que vous pourrez encourir tout au long de votre entrainement. Pensez à diversifier votre exercice de musculation après 3 ou 4 séances pour optimiser les résultats que vous pourrez obtenir. Petit à petit, augmentez le niveau de difficultés de séries d’exercices. Vous pourrez vous servir d’un minuteur afin de chronométrer vos séances.

    Définir les exercices abdominaux à privilégier

    Comme ceux ne sont pas tous les exercices qui peuvent gainer votre ventre tout en sculptant vos abdos, pensez à privilégier les exercices qui ciblent spécialement cette partie de votre corps. Parmi les exercices les plus conseillés, il faut noter certainement les séries de crunch. La durée de chaque séance peut varier entre 20 à 30 minutes, mais vous pourrez les modifier en fonction de vos capacités. N’hésitez à augmenter la durée de vos crunchs progressivement lorsque vous vous êtes habitué de cet exercice. Vous pourrez opter pour d’autres variantes telles que le crunch décliné avec torsion et le crunch sur ballon de gymnastique.

    Adopter un régime spécial ventre plat

    Afin d’assurer la visibilité des abdos, il est judicieux d’enlever les couches de gras qui se trouvent au niveau de votre sangle abdominale.  Pour ce faire, pensez à adopter un régime hypocalorique afin de limiter les apports énergétiques pour que le corps soit obligé à puiser dans vos réserves de gras. Ainsi, vous n’aurez aucun mal à brûler vos graisses pour pouvoir muscler votre ventre. Parmi la liste des aliments à bannir, il faut noter entre autres les repas trop riches en sucre, en gras saturé et tous autres produits raffinés. Par contre, privilégiez les aliments protéinés tels que les œufs, les poissons, les volailles et les féculents comme le riz, le quinoa ou encore le blé.

    Avec ces quelques informations vous pourrez maintenant commencer à travailler vos abdos. Il suffit juste de l’adopter en fonction de votre besoin et de l’objectif que vous vous êtes fixé, et cela pour des abdos parfaitement dessinés.